La victoire ramenée de Marseille (1-4) a frappé les esprits et remis Lyon sur le radar. La venue de Montpellier à Gerland doit permettre à l’OL de confirmer ce statut naissant de nouveau prétendant. 0DPPI

Il y a quinze jours, beaucoup voyait dans le déplacement du PSG à Montpellier, un passage de témoin entre le tenant et le futur champion. Ce samedi, la réception des Héraultais de France par Lyon (17h) pourrait l’être tout autant. Pas seulement parce que l’OL est leader de Ligue 1 ou que le club de la capitale connait un passage à vide. En fait, c’est surtout l’impression laissée par les hommes de Rémi Garde au Vélodrome de Marseille en match retard (victoire 4-1) qui permet de le penser. Au point que Jean-Michel Aulas a laissé entendre qu’il ne cèderait peut-être plus de joueurs majeurs au mercato, équilibre des comptes ou pas. C’est dire.

Cette sortie n’était pas anodine de la part du président de l’OL. Elle prouve aujourd’hui que le club du Rhône se voit désormais dans la peau d’un prétendant au titre. On est loin des plaintes de JMA en début de saison sur l’impossibilité de rivaliser avec le PSG et ses moyens. Entre l’excellente forme de Bafetimbi Gomis (9 buts dont un triplé mercredi) et un milieu Gonalons-Malbranque-Grenier qui ne cesse d’impressionner, Lyon apparait aujourd’hui comme un sérieux rival pour le PSG si l’on met de côté son couac à Toulouse (3-0). "Nous avons probablement marqué les esprits (à Marseille), reconnait Garde. Mais à quoi servirait ce succès si on se gamellait à Gerland ?"

La venue de Montpellier doit donc permettre à l’OL de "bonifier" ce résultat à Marseille. "Pour que la victoire au Vélodrome ne soit pas un épiphénomène", confirme Garde. Elle ne s’annonce toutefois pas de tout repos. Les hommes de René Girard, éliminés de la Ligue des champions, commencent à retrouver un peu de couleurs avec cinq matches consécutifs sans défaite. Un nouveau succès confirmerait les bonnes dispositions lyonnaises en cette fin d’année corsée où l’attendent des déplacements à Saint-Etienne la semaine prochaine et au Parc des Princes le 16 décembre. Si l’OL était toujours leader après ces deux choc, il ne pourrait alors vraiment nike air max pas cher plus se cacher.

LA STAT : 5

Si Montpellier n’avance pas tant que ça au classement (12e), il ne recule pas non plus. Le champion en titre est invaincu lors de ses cinq derniers matches de Ligue 1 (2 victoires, 3 nuls). Une forme qui le place juste derrière St Etienne, qui connait la plus longue série actuelle avec neuf matchs sans défaite. Et qui lui a permis de quitter les abords de la zone rouge pour retrouver le ventre mou du championnat.

LES DECLAS

Cette semaine, les Lyonnais se sont montré méfiants envers des Montpelliérains qui retrouvent un meilleur niveau de jeu. "Cette équipe reste sur deux succès contre Bordeaux puis face à Nice en coupe de la Ligue, mercredi. Il faudra être vigilant face à un adversaire de ce calibre contre lequel nous avons toujours des rencontres engagées et compliquées à gagner" a reconnu Rémi Garde. "Maintenant qu'ils ne seront plus européens, ils vont poser des problèmes à de nombreuses équipes de Ligue 1, à commencer par nous", a renchéri Rémy Vercoutre. Quant aux Héraultais, ils n’ont montré aucune peur face de la machine lyonnaise. "Je ne fais de complexe devant qui ce soit. Nous n'en avons pas fait devant Paris ou Bordeaux et nous n'allons pas en faire à Lyon", assure René Girard qui a également eu cette petite phrase. "Nous avons pris le championnat à l'envers. D'habitude, nous partons devant, ils nous courent après. Aujourd'hui, c'est nous qui courons après les autres".

LES ÉQUIPES PROBABLES

Pourquoi changer une équipe qui gagne, surtout quand elle vient de passer quatre buts au Vélodrome ? Rémy Garde devrait reconduire dix voire onze des titulaires de mercredi. La seule petite incertitude, c’est le remplacement de Ghezzal par Gourcuff. L’international est dans le groupe après avoir déclaré forfait à Marseille en raison d’une gêne aux adducteurs. Reste à savoir s’il débutera. A Montpellier, nouveau coup dur avec la blessure de Pionnier qui remplaçait Jourdren. C’est le jeune Ligali, 21 ans, qui gardera les buts pour son premier match chez les pros. Plusieurs autres changements après avoir fait tourné en Coupe de la Ligue face à Nice (3-2). Hilton, Belhanda et Charbonnier reviennent. Mais Camara pourrait être préféré à ce dernier pour débuter. Estrada et El Kaoutari retrouveront air max pas cher aussi leurs places de titulaires.





Eurosport - Philippe DA COSTASuivre @philippsch




 


Comments




Leave a Reply