Le milieu offensif des Citizens ne figurait même pas dans le groupe convoqué par Roberto Mancini pour affronter Wigan en championnat (2-0) mercredi soir. Un désaveu de plus à l'adresse de l'ancien Marseillais, sur lequel son entraîneur semble de moins en moins compter.

Nasri est de moins en moins souvent titulaire avec les Sky Blues...
Le transfert de Samir Nasri à Manchester City en août 2011 avait fait couler beaucoup d'encre : au terme de négociations interminables, Arsenal s'était finalement résolu à céder l'un de ses meilleurs joueurs à un rival pour le titre, empochant tout de même 28 millions d'euros dans l'affaire. On pensait alors les Citizens renforcés et les Gunners une fois de plus dépouillés. Le constat est en train de s'inverser.

Une place de titulaire en danger

La première saison de Nasri à City avait déjà soulevé quelques doutes : l'ancien Marseillais, auteur de 5 buts en 30 matchs, avait dû se contenter d'un second rôle dans la conquête du titre air max pas chere de champion d'Angleterre. Pendant que Touré, Silva et Agüero s'affirmaient comme les vrais patrons du secteur offensif, lui n'avait droit qu'aux remontrances de son coach : «Il doit s'améliorer sur beaucoup de choses et marquer au moins 10 buts chaque saison. Comme tous les jeunes, parfois, il pense que les qualités techniques suffisent.»

Cette saison devait être celle de l'envol pour l'international français. Hélas, la fusée Nasri ne décolle pas. Incapable de s'imposer comme la plaque tournante de l'équipe, le meneur de jeu n'a tiré aucun profit de l'absence de David Silva en octobre. Depuis le retour de l'Espagnol, l'international tricolore prend place sur le banc (2 titularisations lors des 5 derniers matchs), voire en tribunes, comme mercredi à Wigan.

Les Bleus s'éloignent encore…

Évidemment, la situation de l'ex-Gunner ne va pas favoriser son retour en équipe de France. Suspendu trois matchs après ses insultes adressées aux journalistes durant l'Euro, le meneur de jeu n'a toujours pas été rappelé par le sélectionneur Didier Deschamps. Raison invoquée jusqu'alors : son comportement inapproprié. Désormais, c'est son temps de jeu qui ne justifie plus sa présence chez les Bleus.

S'il veut retrouver un jour les Tricolores, Nasri devra peut-être air max pas cher envisager un départ. Justement, l'Inter, qui le suit depuis ses années marseillaises et pourrait devoir se séparer de Wesley Sneijder, serait toujours intéressé...

Et vous, que vous inspire la situation de Samir Nasri ? Doit-il partir de Manchester City ? N'hésitez pas à en débattre dans la rubrique "Commentaires" ci-dessous.


 


Comments




Leave a Reply