Les journées du championnat Honneur s’écoulent et le duel au sommet tant attendu est en fin arrivé avec en toile de fond la quête du nike air max pas cher Graal : le ticket pour la Fédérale 3. Après huit rencontres, les favoris alsaciens pointent en tête : Colmar, 1 er avec 33 points, suivi de très près par le FC Haguenau Rugby, 2 e à trois longueurs avec un match en retard. En attendant que ce rattrapage s’effectue le 16 décembre à Thionville, les Bas-Rhinois débarquent ce dimanche (15 h) au stade de l’Europe de Colmar pour le choc de la division.

« On n’a pas la pression, car on est deuxième avec un match en retard, estime le président haguenovien Alain Quiniou. Et on ne va pas se la mettre non plus, contrairement à Colmar qui évolue à domicile ». L’intox se poursuit côté colmarien, air max pas chere où l’entraîneur Dominique Araneder tente, lui aussi, de relativiser. « On aborde ce match simplement pour rester invaincu à domicile, mais il n’y a pas de pression particulière, avance le technicien colmarien. Si on gagne, c’est entre guillemets normal, alors que si c’est Haguenau c’est une perf’. Mais c’est le cas tous les dimanches avec des caractéristiques différentes ».

Chaque partie veut évacuer les aspects négatifs, qui peuvent ternir l’approche d’une telle rencontre décisive. Car chacun est bien conscient de l’enjeu et surtout de l’impact de l’issue de la partie dominicale. « La saison ne se jouera pas dimanche, glisse Dominique Araneder. On en a fait le constat l’an dernier avec Hagondange. On avait cinq points d’avance à ce stade du championnat et on a fini avec cinq de retard. Mais c’est le dernier match de la phase aller et c’est en cela que c’est un match important ».

« Une petite option »
Et le président bas-rhinois est d’accord sur le fond. « C’est trop tôt dans la saison, répète Alain Quiniou. Tout le monde peut échouer sur un autre match. Il y a encore du chemin à faire, pour Colmar comme pour nous. Mais c’est sûr que ça aidera à prendre une petite option ».

Et cette petite option peut s’avérer décisive, comme les points de bonus. Et de ce côté-ci, Colmar a répondu présent en compensation de ses deux matches nuls. « Nancy et Haguenau n’ont pas pris de point de bonus à Thann, en cela c’était un objectif le week-end dernier de faire mieux », pointe Dominique Araneder.

Jusqu’à présent, les équipes ont répondu aux attentes de ce duel attendu au sommet. Joueuses, elles font preuve de qualités morales pour répondre aux attentes. « Colmar ne lâche jamais rien », apprécie Alain Quiniou, « Tous les matches sont difficiles », lui répond Dominique Araneder. Le match est déjà lancé.



 


Comments




Leave a Reply