Selon le journal Sud Ouest d'hier, Francis Gillot, entraîneur depuis 2011, ne devrait pas prolonger l'aventure à Bordeaux après la fin de saison, malgré la proposition effectuée par le président Jean-Louis Triaud.
Interrogé en conférence de presse, l'entraîneur avait refusé de répondre sur son avenir. Sa décision officielle devrait intervenir après la trêve mais il aurait déjà fait connaître sa position aux dirigeants. « On a lui a fait une proposition, pas de circonstance mais en marquant notre volonté forte de le garder », avait commenté de son côté Triaud. Gillot est annoncé avec insistance du côté de Lille où Rudi Garcia est peut-être en fin de cycle.
Jeu de chaises musicales ?Pour son éventuel remplacement, plusieurs noms sont cités comme henae2h ceux d'Antoine Koumbouaré, ou Jean-Louis Gasset, l'ancien adjoint de Laurent Blanc aux Girondins et en équipe de France, voire...Rudi Garcia.
Le président bordelais, venu faire le bilan de la première moitié de saison avant de « couper le portable pendant une semaine » espère également garder son meilleur buteur Yoann Gouffran en fin de contrat en juin et donc libre de s'entendre avec un autre club dès le 1er janvier. « On lui a fait une proposition longue durée, pas pour le transférer ensuite comme cela a été écrit. Il n'a pas dit oui, il n'a pas dit non. » Ce sera également difficile de le retenir car des clubs anglais sont à l'affût.

« Pas besoin d'avoir Messi... »


Côté terrain, ce n'était pas la joie non plus. Ce 0-0 contre nike air max pas cher l'Estac intervient après une série de nuls contre d'autres « sans grades » (Ajaccio, Sochaux...) qui commencent à irriter le public de Chaban-Delams qui a copieusement sifflé les siens. « Tous ces nuls ne font pas avancer et on gâche un peu tout ce qu'on avait fait de bien avant, estime Gillot. mais le bilan reste positif. »
« Sans faire injure à ces équipes, si on n'arrive pas à gagner ces matches, on est en droit de se poser des questions, regrette Triaud, plus mordant. Ça fait déjà 11 nuls cette saison, ça doit être une sorte de record. On ne fait pas un mauvais match, mais c'est toujours sur le même rythme. Ce n'est pas normal de ne pouvoir répondre au pressing troyen. On manque de grinta, d'engagement, de sacrifice. On n'a pas besoin d'avoir Messi dans l'équipe pour gagner ces matches à la maison. A la reprise, je vais air max pas cher rencontrer les joueurs pour leur demander ce qu'ils ont envie de faire de cette phase retour. Il faut qu'il y ait une prise de conscience, qu'ils se prennent en main. »

A. L.



 


Comments




Leave a Reply