belga.

Vainqueur au Standard (1-3, doublé de Lestienne, but de Bacca), Bruges a confirmé son retour au premier plan. Il n'a pourtant fallu que 50 secondes aux Rouches pour ouvrir le score, via Imoh Ezekiel. Mais grâce à une deuxième mi-temps d'excellente facture, les Brugeois, emmenés par un duo Vazquez-Lestienne intenable, ont réussi à renverser la vapeur pour signer leur premier succès probant depuis très longtemps. C'est aussi leur première victoire à Sclessin depuis la saison 2004-2005. Sans démériter, loin air max pas cher de là, les Rouches subissent un coup d'arrêt imprévu, après quatre succès consécutifs.

belga.
belga.
belga.
belga.
belga.
belga.
Cliquez ici pour revivre le direct commenté

Cliquez ici pour voir les plus belles images

1. Buzaglo sanctionné par Rednic
Mircea Rednic n'est pas un rigolo. Le coach roumain du Standard l'a encore démontré ce dimanche en renvoyant Maor Buzaglo à la maison pour un tweet malheureux envoyé samedi, veille du match. L'Israélien s'est plaint publiquement de ne pas obtenir une place de titulaire pour le choc contre les Blauw en Zwart. « J'ai disputé trois matches, je suis impliqué dans cinq buts et nous avons gagné ces rencontres. Très surpris de ne pas être titulaire demain! » A la base, Buzaglo aurait donc dû prendre place sur le banc mais Rednic a décidé de se passer air max pas chere de ses services en le laissant à la maison. Une fois de plus, l'entraîneur du Standard a montré que le seul patron, c'était lui.

2. Coup de tonnerre après 50 secondes
Le choc a démarré sur les chapeaux de roue. Imoh Ezekiel a peut-être inscrit le but le plus rapide de la saison en trouvant la faille après seulement 50 secondes de jeu. Tout est parti d'une mauvaise passe en retrait de Vadis pour Larsen, qui a raté son contrôle. Le petit Nigérian en a profité pour filer au but et tromper Kujovic en deux temps. Lancé idéalement par ce but, le Standard aurait pu alourdir la marque, principalement par Buyens, mais il a galvaudé ses possibilités. Il allait s'en mordre les doigts.

3. Le coaching gagnant de Garrido
Conscient que son équipe manquait de consistance, Juan Carlos Garrido n'a pas hésité à faire deux changements à la pause pour redynamiser son équipe. Tchité (très discret pour son retour à Sclessin) a cédé sa place à Refaelov, tandis que Vazquez suppléait le jeune Verstraete. Un choix qui a rapidement porté ses fruits lorsque l'ancien du Barça lançait magnifiquement Lestienne, qui trompait Kawashima. Ce n'est sans doute pas un hasard si les Rouches ont davantage subi après la pause.


 


Comments




Leave a Reply