Ce derby face aux Strasbourgeois, les Mulhousiens ne l’ont pas joué comme ils l’avaient espéré. Face à une équipe de l’Étoile Noire bien en rythme, en dépit de trois semaines passées sans avoir disputé un seul match, les Scorpions sont passés à côté de leur sujet, au grand désarroi de Christer Eriksson, l’entraîneur, et des nombreux supporteurs haut-rhinois qui avaient fait le déplacement dans la capitale alsacienne : « J’ai vu des moutons et pas des guerriers. Même si le score n’est pas catastrophique, car perdre de deux buts en Ligue Magnus n’est pas dramatique, c’est la manière qui me déçoit ».

Il est vrai qu’en étant menés 2-0 dès la 5 e minute de jeu, les coéquipiers de Ballet avaient déjà hypothéqué une grande partie de leurs chances de victoire. Et en commettant de nombreuses maladresses, face à des Strasbourgeois solides défensivement et percutants offensivement, ils n’ont pas été loin du naufrage, avant qu’une petite lueur d’espoir n’intervienne avec le but d’Alner, qui a permis aux Scorpions de revenir à 2-3.

« Certains joueurs ne sont pas au niveau »
Mais cette petite lueur s’est vite éteinte face à des Bas-Rhinois qui n’ont fait aucun cadeau à leurs voisins haut-rhinois. « On a eu beaucoup trop d’absences mentales et physiques, regrette Christer Eriksson. On a fait de grosses erreurs individuelles, les joueurs ont fait de mauvais choix qui font que l’on perd le air max pas chere palet ou que l’on rate un but. On était tellement crispés et je me rends compte que certains joueurs ne sont, tout simplement, pas au niveau de la Ligue Magnus. Et ce 4 e but marqué par Strasbourg a été un vrai coup de marteau sur nos têtes ».

Le constat est amer mais réaliste. Samedi soir, pour ce premier match du cycle retour, les Scorpions ont perdu plus qu’un match. Ils ont aussi perdu un rang au classement et se retrouvent ce matin avant-derniers. Si le maintien est encore possible et que rien n’est joué dans ce championnat très dense cette saison, les Mulhousiens devront rapidement se reconcentrer. Dans ce derby face à l’Étoile Noire, les Scorpions ont encore une fois dû courir après le score. « C’est une grosse déception, reconnaît Christer Eriksson. On a même couru à contre sens. Et on n’a pas eu de réussite dans les situations spéciales sauf quand on a marqué ce but qui aurait dû nous relancer. Il aurait fallu tenir et c’est hallucinant de voir toutes ces erreurs que l’on a commises. C’est frustrant ».

Place au champion en titre
Et pour leur dernier match de l’année, les Scorpions vont finir en beauté en accueillant, samedi soir à l’Illberg, les Dragons de Rouen, triples champions de France en titre. Un match qui s’annonce, encore une fois, très difficile. « Chaque match commence à 0-0 et dure 60 minutes, à nous de faire en sorte de tenir et air max pas cher de ne rien lâcher » conclut Christer Eriksson, qui espère une réaction de ses joueurs.


 


Comments




Leave a Reply