photo news.

Une vaste affaire de paris truqués dans le football européen, instruite en Allemagne et qui s'était soldée par des peines de prison ferme, doit être rejugée, a annoncé jeudi la Cour fédérale allemande de Justice. Des matches de Division 2 en Belgique avaient notamment été mis en cause.

La Cour de Karlsruhe a estimé que le jugement rendu le 19 mai 2011 par un tribunal de Bochum n'était pas valable. Le cerveau du réseau, Ante Sapina, a été condamné à cinq ans et demi de prison ferme.

Il a été reconnu coupable d'avoir coordonné un réseau qui a influencé les résultats de 51 rencontres, dont des matches de Ligue air max pas chere des champions et de qualifications au Mondial-2010, en versant de l'argent à des joueurs, arbitres et officiels.

Selon la justice allemande, Sapina a réalisé un bénéfice de 2,4 millions d'euros en pariant, essentiellement en Asie, sur des matches dont il connaissait par avance les résultats.

Son principal complice, identifié comme Marijo C., a également été condamné à cinq ans et demi de prison. Tous deux sont actuellement en liberté, ils se sont pourvus en cassation.

Cette affaire a été présentée comme la plus grave dans l'histoire du football européen.

Parmi les matches concernés, le match de qualification au Mondial-2010 entre le Liechtenstein et la Finlande, celui de Ligue des champions entre Debrecen et la Fiorentina en octobre 2009, quatre matches nike air max pas cher d'Europa League et des rencontres des Championnats de Suisse, Belgique et Turquie.


 


Comments




Leave a Reply